https://alinspection.com : Les dernières actualités

Complément d’information à propos de https://alinspection.com

En pleine recherche loft à acheter, vous ressentez le eu un coup de cœur. Mais avez-vous relativement fait le saut de la question ? Pour se faire une idée précise, il est recommandé de découvrir le bien immobilier à des heures différentes et de se renseigner sur son cadre administratif. Renseignez-vous sur l’état du réseau électrique ( le diagnostic électrique est obligatoire pour les résidences de plus de 15 ans ), mais aussi du réseau d’eau potable, de la toiture, du gros œuvre, etc. Les documents fournis par le vendeur sont-ils en règle ? Depuis la loi Carrez, les différents actes et contrats doivent comporter la surface connue du bien. Vérifiez aussi la présence d’une assurance dommage-ouvrage en cas de gros travaux récents. Les charges de copropriété sont parfois un coût difficile à maîtriser. Des travaux déjà votés avant l’achat peuvent se retrouver à votre charge, si le contrat de vente le stipule ou si leur budget n’a pas encore été fixé. Vous pouvez contacter le syndic de copropriété pour acquérir le compte-rendu des dernières réunions, afin de savoir précisément à quoi vous attendre.

Les associations de clients suivent de faire ce calcul en tenant compte du revenu net plutôt que du revenu brut. La raison ? Les institutions financières utilisent la même méthode de calcul dans toutes les provinces, sans tenir compte du taux d’imposition particulièrement élevé des contribuables québécois. Si vous avez des crédits, vous devez alors faire un autre calcul. Selon les institutions financières, les frais payés chaque mois pour rembourser vos dettes ( cartes de crédit, prêt étudiant, prêt auto, etc. ) ne doivent pas dépasser 40 % du revenu brut du ménage. Après avoir établi votre capacité de payer, il vous faut prendre en compte vos priorités et identifier les particularités pouvant faire l’objet de compromis. Que recherchez-vous comme type de propriété : une maison , un condo, un duplex ? Une maison neuve ou usagée ? Où souhaitez-vous demeurer ? Il s’agit d’un outil vecteur important lorsqu’on achète une maison. Il est envisageable de changer bien des choses dans une propriété, mais pas l’endroit où elle se situe.

La contre-visite est l’occasion d’avoir un deuxième avis sur la maison ou à la maison que vous souhaitez acheter. Faire une nouvelle visite avec un proche est par conséquent toujours judicieux, mais si vous pouvez avoir un professionnel à vos côtés, c’est encore mieux ! Que ce soit un architecte reconnu, un expert, ou un chef d’entrepriise du bâtiment, cet expert sera à même de juger la faisabilité des travaux ( technique et réglementaire ) et de donner une estimation exacte du montant à prévoir. S’il y a une loi qui régit les prix du marché immobilier, c’est bien celle de le lieu. Ce critère est primordial avant d’acheter un bien immobilier pour déterminer le prix de vente du logement mais aussi pour consacrer l’évolution de sa valeur. Si vous comptez réaliser un achat immobilier pour en faire votre résidence principale, la localisation de votre bien déterminera votre quotidien et l’attractivité de votre habitation à sa vente dans le futur. Si vous souhaitez mettre votre logement à disposition de locataires, le lieu jouera un grand rôle sur l’attractivité de votre bien et donc sur son prix de location.

Avant l’achat de la maison, vous ne connaissez pas ses normes de construction ( électricité, plomberie… ) surtout si c’est un bien ancien. Donc, il s’agit d’essayer de vérifier la conformité des normes et de déceler les défauts. Pour faciliter la vérification, depuis 2007, le vendeur est tenu de vous fournir un DDT ( Dossier de Diagnostiques Techniques ) se rapportant, notamment, à tout ce qui concerne le gaz, l’électricité, l’amiante… Les infos pour l’achat d’un logement doivent toujours inclure des informations sur les inspections. L’inspection d’une habitation n’est pas une simple formalité, les inspections révèlent souvent de problèmes dans une maison, notamment des problèmes de assises, de pourriture, d’insectes nuisibles, de dégâts sur le toit, de moisissures, d’isolation inadéquate, de câblage périmé, etc. Vous devez connaître ces problèmes avant de prendre une décision finale. La bonne nouvelle est qu’un soucis peut entraîner la la baisse du prix de la propriété si et seulement si le vendeur paie pour régler les défaillances avant de le prendre officiellement. Soyez aussi attentif à la vérification des vices administratifs. Par exemple, vous devriez vérifier les anciens travaux entamés par l’ancien propriétaire. Si celui-ci a créé une piscine ou une véranda, est-ce qu’il a un permis de construire.

L’état physique du terrain est crucial ! La surface et l’orientation de la zone vont déterminer la superficie et l’exposition de vos futures pièces à vivre. Il faudra croire où placer vos : plutôt du côté de chez vous ou du côté de la ? La pente de votre terrain est aussi une chose à choisir car elle va influencer sur la réalisation des fondations. Si votre terrain est placé sur une pente cruciale ou sur un sol argileux ou concentré en calcaire, il faudra avec certitude construire votre habitation sur des fondations spéciales. Ce qui augmentera la taille de votre budget, initialement prévu. Si vous ressentez le peur de passer à côté de conseils importantes comme celle-là n’hésitez pas à faire faire une étude de sol. Prenez en compte la distance qui séparera votre terrain à bâtir des lieux que vous allez fréquenter chaque jour. Soit le lieu de votre travail, l’école pour vos enfants, les commerces… Réalisez quelques tentatives en effectuant les trajets aux heures où le trafic est abondant. Cela vous permettra de détenir une vision globale sur les temps de deplacement que vous devrez parcourir si vous habitez ici.

Plus d’informations à propos de https://alinspection.com

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.